[Entraineur] Laurent Blanc

Modérateurs: nikoinho, jebay007

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 19 Déc 2014, 16:57

Blanc : « Il y a un problème mental sur les entames de matches »

Laurent Blanc était face à la presse cet après-midi, à la veille du match au Parc des Princes face à Montpellier. Extraits choisis

Le groupe

Le seul joueur forfait, c’est Javier qui a un problème au mollet droit. On attend encore l’entraînement de cet après-midi mais il n’y a pas de gros bobos. Motta, Silva ? Ils ont fait un travail particulier. Physiquement, ils sont frais, j’espère que mentalement cette coupure aura fait du bien. Déçu par certains à Ajaccio ? Je n’ai pas à vous dire ça! Les remarques, je les fais aux joueurs. Ce n’est pas forcément facile quand on n’a pas de rythme. L’équipe a connu des difficultés en première période. Il y a un problème mental sur les entames de matches.

Reprise

Il y aura une reprise avec les Européens le 27 au soir à Marrakech. Digne se marie, il nous rejoindra le lendemain. C’est normal. Il y aura 24 heures de plus pour les sud-américains. Ils seront là en fin de soirée. Le 29 au matin, on sera tous à l’entraînement.

PSG/Montpellier

Il va conditionner quoi ? Tout le monde est logé à la même enseigne. Il faut finir par une victoire. Mais pour janvier ou février, tout est préparé. On veut juste finir sur une bonne note. La défaite à Guingamp prévisible ? Je ne pouvais pas prévoir qu’on allait prendre un but sur coup de pied arrêté alors qu’on avait fait un travail spécifique en vidéo, je ne pouvais pas prévoir un arrêt extraordinaire de leur gardien ou un fait de jeu défavorable… On était moins bien que l’année dernière dans le jeu. Je l’ai dit. Mais on arrivait à gagner nos matches en étant moins bien. Nos 37 points, on ne les a pas volés. Cette défaite à Guingamp a fait un peu le buzz. (…) Il vaut mieux terminer champion d’automne parce que ça veut dire qu’on a plus de points que les autres. Mais, c’est à la fin qu’on compte les points. Ça, ce sera important.

Une lassitude de la presse ?

Si il y a une lassitude de vous voir… Elle est peut-être partagée. Personnellement, je viens en conférence de presse assez décontracté. Là, c’est bien.

Mercato

On n’a pas fait de réunion pour en discuter. Cela se fera à Marrakech. Je m’efforce de finir la saison de la meilleure des manières possibles.
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Publicité

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 23 Déc 2014, 16:19

PSG : Laurent Blanc va réclamer une recrue !

L'échec du recrutement d'Angel Di Maria trotte encore dans la tête de Laurent Blanc, qui compte bien demander à Nasser Al-Khelaïfi un petit effort sur le marché hivernal.

Il y a souvent deux discours en période de mercato, celui présenté aux médias et celui tenu en interne. Laurent Blanc le sait bien et il use sans ciller de cette habitude dès lors que les questions se font pressantes. Samedi soir, à l’issue du match contre Montpellier (0-0), il assurait qu’il n’avait pas encore mené sa réflexion, en compagnie de son staff, au sujet du mercato hivernal, ne fermant la porte à aucune solution. « C’est une discussion qu’il y aura entre la direction et le staff technique. On voulait attendre la fin de la phase aller. (…) On aura certainement une discussion à partir de ce raisonnement. Je le dis à mes joueurs, il y aura une analyse de faite sur la phase aller, sur le plan du jeu, sur le plan individuel et collectif, sur le staff aussi, sur le comportement et l’état d’esprit aussi. Il y aura une analyse globale et à partir de là, on essaiera d’amener des améliorations individuelles ou collectives ».

Mais aujourd’hui, il faut croire qu’il a déjà une idée bien précise de ce qu’il va demander à sa direction lors du stage à Marrakech du 27 au 31 décembre. Selon L’Équipe, l’entraîneur expliquera qu’il a besoin d’un milieu offensif gauche, capable d’amener de la percussion dans le couloir, mais surtout de la concurrence. Car cette saison, le coaching offensif de Blanc s’est souvent limité au remplacement de Lucas par Lavezzi, et inversement. Dans sa volonté de se montrer « moins souple », Blanc semble enclin à faire jouer la concurrence, notamment en ce qui concerne Edinson Cavani dont les prestations ont beaucoup déçu.

Mais les revendications du technicien français risquent de résonner dans le vide. Nasser Al-Khelaïfi ne souhaiterait pas recruter cet hiver, estimant qu’il a déjà donné à son entraîneur les moyens de ses ambitions. Pour le président du PSG, il n’est à priori pas question de dépenser une grosse somme cet hiver. Grosse somme car forcément, Blanc ne lorgnera pas n’importe qui. Comme nous vous l’avions déjà relayé, c’est le Danois Christian Eriksen qui est dans le viseur parisien. Mais il sera quasiment impossible de le déloger de Tottenham en plein hiver tant il s’impose comme le joueur majeur des Spurs cette saison. Cible difficile à atteindre, direction réfractaire à un recrutement... Pas sûr que Blanc soit gâté par le père Noël cette année !
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 28 Déc 2014, 16:20

Blanc veut en finir avec les passe-droits au PSG !

Souvent critiqué pour ne pas être assez dur avec son groupe de stars, Laurent Blanc va passer à l'action.

Au sortir d’une défaite à Guingamp, le capitaine du Paris Saint-Germain, Thiago Silva, avait déclaré face aux médias que son entraîneur, Laurent Blanc, était parfois trop gentil vis-à-vis de son groupe. Des propos qui avaient interpelé et surtout renforcé l’image d’un Blanc n’ayant pas l’étoffe pour gérer la pléiade de stars mises à sa disposition. Un discours qui n’est cependant pas tombé dans l’oreille d’un sourd puisqu’après avoir concédé un match nul sur son terrain contre Montpellier, le Cévenol a alors promis de changer son mode de management.

Une promesse que le Président compte bien honorer sans tomber pour autant dans le recadrage autoritaire. « Tout le monde est unanime pour dire que durant cette première partie de championnat, on a manqué de rigueur dans le jeu et en dehors du terrain. Donc ma façon d’évoluer va être un peu différente. La rigueur c’est bien beau d’en parler, mais il faut agir. Il va certainement y avoir des choses qui vont changer, des passe-droits qui vont être supprimés, parce que quand vous voulez être rigoureux, il faut l’être la semaine. » Une déclaration qui risque de surprendre quelques-uns décrits comme intouchables alors que leurs performances leur auraient valu ailleurs une place sur le banc.

Mais attention. Blanc ne souhaite pas corriger uniquement le tir avec ses joueurs. C’est un recadrage total que veut le Cévenol. « Ça sera une évolution, ne vous attendez pas à ce qu’il y ait un fouet à chaque entraînement. On n’en est pas encore là et ce n’est pas ma manière d’agir. Mais ça ne concerne pas uniquement le staff technique. Ça concerne les médias, le club. Je pense que si on veut que tout le onde soit rigoureux, il faut que tous les composants du PSG le soient aussi. » Le message est passé.
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 30 Déc 2014, 22:59

Blanc : « Cavani et Lavezzi devront donner certaines explications »

Sur les antennes de beIN Sports après la rencontre PSG / Inter Milan (1-0), Laurent Blanc a confié qu’Ezequiel Lavezzi et Edinson Cavani reviendront le 2 janvier à Paris mais devront subir des sanctions sportives.

« Je préfère analyser les 4 jours au Maroc. Les conditions climatiques étaient exceptionnelles en comparaison à la France. On a mis l’accent sur le physique mais aussi sur la tactique. Nous avons eu certains manques en première partie de saison. On a bien travaillé deux fois par jour. Cela couronne le bon travail. J’ai dit aux joueurs que, quelque soit le match, officiel ou amical, il faut toujours essayer de gagner. Plus de dureté dans le management ? Il faut de la rigueur. C’est un peu la phrase passe partout. C’est juste une question de détails. La rigueur on doit l’avoir toute la semaine. On l’avait en première partie de saison mais on peut l’avoir encore plus. On va mettre l’accent sur ça en seconde partie de saison. Il faudra améliorer ça en plus de la forme des joueurs. Des départs pour Lavezzi et Cavani ? On ne peut pas affirmer ça. On attend qu’ils arrivent le 2 janvier et ils devront donner certaines explications. On prendra des décisions sportives. Motta un point faible ? Ce n’est pas un point faible. Quel entraîneur pourrait dire ça ? Il faudrait être inintelligent. On peut dire qu’il n’est pas au meilleur de sa forme, comme lui le fait, mais on oublie vite la saison dernière et l’aller contre Barcelone. Aidons-le à revenir à son niveau parce qu’un Thiago Motta de son niveau a sa place au PSG ».
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 04 Jan 2015, 15:33

Conf : Blanc : «Je peux devenir un peu con et radical »

En conférence de presse, l'entraîneur parisien a fait part de la sanction infligée à l'encontre d'Ezequiel Lavezzi et d'Edinson Cavani, fautifs d'avoir séché le stage au Maroc.

Les deux attaquants parisiens seront donc mis à l'écart jusqu'à la rencontre face à Saint-Etienne. Les joueurs s'entraîneront à part durant une semaine et rateront les rencontres face à Montpellier et Bastia, sans parler des sanctions financières qui seront appliquées : « On ne va pas se raconter des histoires on s’en serait bien passé surtout à cet instant, car c’est important pour un club. On voulait repartir avec une dynamique afin de relever les défis de la deuxième partie de saison (…) Nous avons reçu Cavani et Lavezzi, on a eu un dialogue et des explications et le club a pris des sanctions financières, mais je ne rentre pas dans ce sujet. Sur le plan sportif, c’est moi qui a décidé des sanctions avec l’appui et le soutien du club. Ils seront mis à l’écart du groupe jusqu’à samedi prochain, et évidemment ils ne sont pas convoqués pour les matches contre Montpellier et Bastia. Dans un premier temps ce sera cela et on fera le point pour savoir si on continue les sanctions, et s’ils seront réintégrés ou pas. Ce qu’ils ont fait est inadmissible et inacceptable, c’est clair et net. Quand on est dans un club et dans un projet collectif, il ne faut pas faire passer son projet individuel avant. J’ai horreur de cela ! Autant je peux être compréhensif autant quand on touche au collectif je peux commencer à devenir un peu con et radical. Quand tu prends des décisions, tu réfléchis d’abord. Ce n’est pas de notre faute. La faute est à qui ? Le club ? Non. Les joueurs. Le paradoxe, c’est que je dois les sanctionner et me passer d’eux, quitte à en payer personnellement la note.»

Article rédigé par Quentin P.
http://www.lemeilleurdupsg.com/article- ... dical.html
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 04 Jan 2015, 15:58

Blanc : « Il peut y avoir des achats, des ventes, des prêts, des échanges »

Laurent Blanc était en conférence de presse ce dimanche, à la veille du déplacement du Paris Saint-Germain à Montpellier dans le cadre des 32èmes de finale de la Coupe de France. Extraits choisis

Cavani/Lavezzi

On s’en serait bien passé. Surtout dans ce moment là avec une première partie de saison médiocre et une dynamique à créer pour la seconde partie. Cela arrive à un mauvais moment même s’il n’y a pas de bon moment pour ce genre de chose. Nous avons avec Olivier Létang eu une discussion avec Cavani et Lavezzi, on a eu des explications avec eux. Il y aura des sanctions financières et sportives. Les sportives me concernent, je les ai prises avec avec l’appui du club. D’abord, ils auront un entraînement à l’écart du groupe jusqu’à samedi prochain, et ils seront écartés du groupe pour Montpellier et Bastia. Après on verra si on continue les sanctions ou si on arrête là. C’est inadmissible et inacceptable. Le projet collectif passe avant le projet individuel et j’ai horreur de ça. Je peux être compréhensif mais quand on touche au collectif, je deviens un peu con et radical. (…) Quand tu prends des décisions, tu réfléchis d’abord. Ce n’est pas de notre faute. La faute est à qui ? Le club ? Non. Les joueurs. Le paradoxe, c’est que je dois les sanctionner et me passer d’eux, quitte à en payer personnellement la note.

Montpellier/PSG

La pelouse ? Je la connaissais, je l’avais vu lors de Montpellier/PSG. Un match de coupe, c’est toujours un match piège, face à une bonne équipe avec de bons éléments. Je crains Montpellier et énormément les conditions de jeu.

Motta

C’est un joueur important. C’est un très bon joueur, il a quelques problèmes de blessure, des soucis physiques. Il peut redevenir un joueur très important. Il va y avoir des rumeurs, venant d’Italie. A chaque fois, c’est comme ça. Il y aura des mouvements, c’est trop tôt pour parler de choses précises. Des achats, des ventes, des prêts, des échanges peuvent se produire. Le mercato? J’ai évoqué le sujet avec le président.

Rabiot

Non, il ne partira pas. J’ai toujours dit que je voulais le conserver. Il fait partie de l’avenir du PSG. Je veux le garder et le faire progresser. Mais c’est un dossier compliqué.

Le groupe

JC Bahebeck est blessé, il a un problème récurrent à l’adducteur. Il est forfait pour Montpellier. Comme Thiago Motta blessé au gros orteil, et Salvatore Sirigu.

2014/2015

Les comparaisons avec la saison dernière nous font mal. Malgré cela, en terme de points, même si on a perdu des points bêtement, on n’est pas décrochés non plus. Il faut prendre plus de points et donc être collectivement meilleurs pour y parvenir. Vu les matches qui nous seront proposés, ils nous faudra proposer autre chose au niveau de la motivation et du collectif. La rigueur n’est pas sur 10 ou 15 jours. Elle est de tous les instants. Il faut s’impliquer tous les jours par rapport à son club. Il a manqué de tout jusqu’à présent. (…) Staff, dirigeants, on est à l’unisson de ce qu’il faut faire. Il y a du travail et une remise au question, au niveau du staff, mais aussi des joueurs. Le collectif n’a pas été suffisant, il en faut un autre pour atteindre les objectifs du club. Après, on sait qui paiera la note.

Douchez

Je le connais très bien, je l’avais appelé en équipe de France. Il a la confiance de ses compagnons. Je lui ai fait confiance la saison dernière en coupe. Le match avait été difficile face à Montpellier en Coupe de France. Je lui ai maintenu ma confiance en Coupe de la Ligue et il avait été très bon. Vous lui aviez mis la pression sur la finale. Cette année, on repart sur la même dynamique. Son contrat ? Quand il joue, qu’il soit bon et la perspective de son avenir sera meilleure.
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 09 Jan 2015, 16:29

Laurent Blanc : « Revoyez vos informations! »

Laurent Blanc était en conférence de presse à la veille du déplacement du Paris Saint-Germain à Bastia dans le cadre de la 20ème journée de Ligue 1. Extraits choisis

Une minute de silence a été respectée avant la conférence de presse.

Charlie

Ce n’était pas simple de travailler dans ces conditions. Comme tout le monde. Mais la vie continue. Et il faut travailler. On s’est recueillis comme tous les Français. Le football n’est pas à l’écart. La solidarité est présente partout aujourd’hui. Les footballeurs sont des citoyens.

Ongenda

Le problème, c’est qu’il a été prêté dans un club qui a connu des turbulences dès le départ. Il doit aussi y avoir une réflexion de ces jeunes sur le temps de jeu. C’est dur d’en avoir au PSG, mais aussi ailleurs en L1. Ayez une bonne analyse, une bonne réflexion. C’est mieux d’évoluer avec de grands joueurs 6 mois, c’est ce que je dis aux jeunes.

Le groupe

Il faut confirmer en match les changements. Il faut attendre encore pour analyser. Cela ne sert à rien aujourd’hui. Cela prendra de la consistance à travers les résultats. Alors, on parlera de déclic. Bahebeck ? JC sera disponible, Salvatore (Sirigu) sera, je pense, un peu juste.

Cavani/Lavezzi

Les deux joueurs ont manqué de respect au club, au staff, aux autres joueurs. La décision a été unanime. La direction a été surprise et déçue. Tout le monde s’en serait passé. Après, si ça peut apporter de la cohésion… Ils ont bien travaillé, c’est la moindre des choses. Réintégrés? Non. On prendra une décision après le match de Bastia. On a le temps. Eux, ils ont bien pris leur temps pour revenir!

Cabaye

Il a profité de cette semaine de coupure pour revenir avec un autre état d’esprit. Il est en train de recueillir les bienfaits. Il donne satisfaction, qu’il continue. Et que tous les joueurs prennent cet exemple pour avoir du temps de jeu.

Motta

miniIl est trop juste pour être aligné à Bastia. Il sera certainement dans le groupe pour Saint-Etienne. J’ai discuté avec lui hier, il n’y a aucune demande de départ de sa part. On n’a jamais évoqué ce sujet. Faites attention à vos informations. J’en veux l’exemple sur Moussa Sissoko et le tapage fait. Revoyez vos informations! Il n’est pas le profil que l’on recherche même si c’est un bon joueur. Vérifiez vos informations. A moins que ce soit un jeu…

Mercato

Il y a le fair-play financier. Vous l’oubliez dans votre réflexion. Ce n’est pas si simple que ça.
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 11 Jan 2015, 21:14

Laurent Blanc invité du Club du Dimanche le 18 janvier

Dans une semaine, dimanche 18 janvier à 19 heures en clair et en direct, Laurent Blanc sera invité du Club du Dimanche sur beIN Sports. Sous le feu des critiques depuis plusieurs semaines, l’entraîneur du Paris Saint-Germain s’expliquera avec Alexandre Ruiz et les experts présents sur le plateau de la chaîne.
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 12 Jan 2015, 19:04

Nasri : « Pour moi, Laurent Blanc c’est un super entraîneur »

Samir Nasri apprécie Laurent Blanc. Ce n’était pas acquis mais c’est le cas malgré une fin d’Euro 2012 tumultueuse avec les Bleus.

« Je l’ai beaucoup aimé. Il m’a toujours fait confiance. Après, dans chaque relation il y a des hauts et des bas. C’est quelqu’un d’honnête. Quand il n’était pas content de moi, il me le disait, a commenté le joueur de Manchester City sur beIN Sports. J’en garde de très bons souvenirs. Pour moi, c’est un super entraîneur. »
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 12 Jan 2015, 19:24

Blanc : « A la moindre difficulté, on lâche »

Le match à Saint-Etienne

Est-ce que c’est un chance de rejouer dès demain ? Je pense que oui. On va attendre le résultat. Il y a eu peu de temps pour rebondir. Je pense qu’on peut réellement rebondir sur ce match. C’est mon devoir d’y croire et de faire comprendre aux joueurs qu’on peut se qualifier à Saint-Etienne.

Les matches à Montpellier et Bastia

Il y a eu deux matches officiels. Si tu analyses le match de Montpellier et de Bastia, on a fait trois bonnes mi-temps et une très moyenne. Donc je pense qu’il y a eu une prise en conscience de certains choses. Le staff technique et moi-même, nous avons des responsabilités, on les assumera comme on l’a toujours fait. Après il doit y avoir une prise de conscience des joueurs, il faudrait qu’elle arrive. Comme vous le savez, les joueurs jouent. Quand ils jouent très bien, on leur lance des louanges à juste titre. Quand ils jouent moins bien, on parle de discours de l’entraîneur qui passe moins. Il faut que tout le monde se remette en question, c’est comme cela qu’on rebondira. Après, c’est ma manière de faire. Il s’avère que c’est moi l’entraîneur du PSG, je le fais comme je le sens. (…) Dans ce match, à Bastia, il y a eu 40 minutes de très bonne facture dans la lignée de Montpellier. Là, l’état d’esprit était bon. On a été capable de le faire à Montpellier et à Bastia, avec une détermination et du jeu, ça m’a plu. Les 40 premières minutes à Bastia m’ont beaucoup plu. Il y a eu un grain de sel et ça s’est transformé en catastrophe. On a assez de joueurs expérimentés pour être rassurants et gagner le match dans ces situations là. A la mi-temps je leur ai dit « à Metz, même scénario et on a été capable de gagner 3-2″. Malheureusement, on a réveillé une équipe amorphe et elle nous a mis, par son état d’esprit et sa volonté, deux buts de plus. C’est ce que j’ai du mal à expliquer. Prenons cette défaite comme un avertissement. Je dois discuter avec les joueurs pour rebondir. Si ce n’est pas le cas, on vivra une deuxième partie de saison délicate. Il faut qu’il y ait des gens capable de dire les choses aux joueurs. Je suis là pour ça.

L’état d’esprit des joueurs

On parle beaucoup de l’état d’esprit. C’est un sujet très important pour vous. Je comprends que ça peut faire parler. Les joueurs étaient déjà là l’année dernière. Il doit y avoir une prise de conscience collective. On a encore le temps de le faire. Je me dois d’être optimiste. Si on vous écoute tous, on a peu de chance d’y arriver. On peut toujours faire une deuxième partie de saison convenable en accomplissant nos objectifs. Vous allez peut-être me prendre pour un fou mais j’y crois. Cela peut aller très vite dans un sens comme dans l’autre. (…) L’analyse, il faut la faire pendant le match. quand tu mènes 2-0, où tu domines, il faut garder l’adversaire dans cet état là. On avait l’adversaire dans notre gueule, il ne fallait pas lâcher. A la moindre difficulté, on lâche. C’est un problème mental et collectif. C’est mon avis. Tout le monde n’est pas à l’abri d’un problème mental. Je veux rappeler un match référence. Cette finale de Champions League avec le grand Milan AC qui menait 3-0 à la mi-temps face à Liverpool. Ils l’ont perdu. Quand c’est mental, ce n’est pas si facile. Quand c’est technique ou tactique, l’entraîneur et les joueurs peuvent y remédier. Quand ça touche le domaine du mental, c’est plus compliqué. Parfois ça met du temps à réagir. Les gens sont différents. C’est très compliqué pour un entraîneur. Il fallait mettre un peu plus de rigueur, pour éviter ce genre de 2ème mi-temps. C’est comme si quelqu’un avait débranché la prise, et qu’il n’y avait plus de lumière. C’est possible même avec des grands joueurs et expérimentés.

Cavani et Lavezzi

J’avais dit après Bastia que Cavani et Lavezzi seraient réintégrés avec le groupe. C’est ce qu’il s’est passé dimanche. Ils sont réintégrés dans l’entraînement collectif comme on avait prévu. Pour Saint-Etienne, vous verrez s’ils sont dans le groupe ou pas.

Thiago Silva

(La possibilité de l’écarter du groupe) est une réflexion que je dois mener. Pas les journalistes. La réponse n’est pas à vous que je dois la donner. A Montpellier, on a pas pris de buts et il était titulaire. On ne doit pas mettre la responsabilité des quatre buts à Bastia sur lui. Je pense qu’avec Thiago Silva, on peut être meilleur et devenir très fort.

Mercato

Les clubs attendent les derniers moments pour faire des affaires. Je pense c’est une mauvaise chose mais c’est la réalité. Les moyens financiers pour les clubs ne sont pas au mieux. Au dernier moment, les clubs seront peut-être plus vendeurs et moins gourmands sur le prix. Pour un entraîneur, quand il détermine ses choix, ce serait bien de recruter le plus rapidement possible. Mais, souvent, c’est le cas lors des 2/3 derniers jours. Le mercato d’hiver n’est pas très remuant, seulement sur les dernières 48 heures. Paris a une exigence très élevée au niveau du mercato. Des critères que le joueur doit avoir comme participer à la Ligue des Champions. Vous réduisez les possibilités. Et une autre financière. Il y a beaucoup de choses à respecter. Ce n’est pas si facile de trouver le joueur qui correspond à tout ça.
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Mikael » 12 Jan 2015, 20:50

Blanc démonte ses stars dans le vestiaire !



L’ambiance dans le vestiaire du Paris Saint-Germain est-elle vraiment au beau fixe ? D’après les dernières indications de BFM TV, ce ne serait pas vraiment le cas. Laurent Blanc aurait en effet pété un plomb juste après la défaite concédée ce samedi à Bastia (4-2).

« Si vous voulez me lâcher, ça va être compliqué pour vous, aurait affirmé en substance l’entraîneur des champions de France. Les pseudos-stars, c’est à vous de vous réveiller maintenant ».

Toujours selon nos confrères, Blanc aurait insisté sur le fait qu’il pourrait être licencié du jour au lendemain, ce qui aurait choqué certains joueurs, qui craignent désormais une seule chose : vivre la fin de saison calamiteuse que l’ancien sélectionneur des Bleus a connue à la tête des Girondins de Bordeaux.
Avatar de l’utilisateur
Mikael
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 17925
Inscription : 03 Juil 2009, 12:12

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar PatPSGlevrai » 13 Jan 2015, 00:09

Bon si c'est pour recruter, prenez D'ABORD un DIRECTEUR SPORTIF TOUT DE SUITE!!!! Et prends à la gorge Nasser Al-Khelaïfi stp Laulau.
Qui c'est qui ?? qui c'est quoi ??
Celui qui cherche le qui c'est celui qui l'aura
Avatar de l’utilisateur
PatPSGlevrai
Parisien Aventurier
 
Message(s) : 807
Inscription : 23 Mai 2014, 19:23
Localisation : Caché chez vous

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 13 Jan 2015, 16:43

Les failles mentales, le fléau récurrent pour les équipes de Laurent Blanc

Depuis quelques semaines, les conférences de presse de Laurent Blanc se résument à insister sur le problème mental des joueurs du Paris Saint-Germain. Celle du 12 janvier n’échappe pas à la règle : « Quand c’est mental, ce n’est pas si facile. Quand c’est technique ou tactique, l’entraîneur et les joueurs peuvent y remédier. Quand ça touche le domaine du mental, c’est plus compliqué. Parfois ça met du temps à réagir. C’est comme si quelqu’un avait débranché la prise, et qu’il n’y avait plus de lumière… ». Ce phénomène est tout sauf inédit pour une équipe managée par le champion du monde… Analyse.

En 2007, la première expérience en tant qu’entraîneur pour Laurent Blanc trouve sa source à Bordeaux. Cadre paisible pour un premier poste, les bons résultats sont présents. En championnat, les Girondins terminent à une belle deuxième place qualificative pour la Ligue des Champions, un quart de finale en Coupe de France et un 16ème de finale en Europa League. Le temps de façonner son équipe, la deuxième saison doit être celle de la confirmation. Vainqueur du trophée des Champions, de la Ligue 1, de la Coupe de la Ligue, les bordelais font mieux qu’espéré en début de saison. Laurent Blanc commence à construire son mythe sur les bords de la Garonne, largement soutenu par son président Jean-Louis Triaud qui attendait un titre de champion de France depuis 1999.

L’aventure se poursuit une saison de plus à Bordeaux. La première partie découle d’une impressionnante réussite sur la scène européenne avec deux victoires en phase de poule face au Bayern Munich puis quatre points pris face à la Juventus pour s’offrir un ticket pour les huitièmes de finale de la Champions League. A la fin du mois de janvier, les « Marine et Blanc » foncent vers un second titre de champion consécutif avec six points d’avance sur le dauphin Montpellier, huit sur Lille, neuf sur le trio Marseille-Lyon-Monaco, et sont toujours présents dans les quatre compétitions. C’est à ce moment que tout se dérègle. L’équipe de Laurent Blanc n’arrive plus à créer une série de victoire qui faisait la force du club depuis son arrivée.

La finale de la Coupe de la Ligue du 27 mars 2010 perdue face à Marseille entraîne brutalement Bordeaux dans une spirale négative. Trois jours plus tard, Lyon ne fait qu’une bouchée des Girondins lors du quart de finale aller de la Ligue des Champions (3-1). Le mois d’avril devient catastrophique pour Bordeaux qui ne remporte qu’une rencontre, le quart de finale retour face à Lyon (1-0), mais anecdotique car l’équipe est éliminée, tout en s’inclinant à cinq reprises sur les sept rencontres disputées. Les discours de Laurent Blanc deviennent alors intéressants car il décèle un problème d’ordre… mental sans pouvoir expliquer ni résoudre le problème.

« Après une excellente première partie de saison, on fait une seconde partie de saison, très, très moyenne, pour ne pas dire plus. Pour la situation difficile que nous sommes en train de vivre, je n’ai pas d’explication rationnelle à donner. Je ne fuis pas mes responsabilités, mais elles sont partagées. Les joueurs en ont, le staff technique aussi. (…) Je pense que notre problème est psychologique, mental. Il n’y a aucun problème relationnel entre les joueurs, entre le staff et l’équipe, les résultats ne reflètent pas l’ambiance du vestiaire. Mais quand les résultats ne suivent plus, forcément, ça crée des tensions. On a un besoin vital de victoire. On fait tout pour, il faut essayer de remettre les têtes à l’endroit » évoque l’entraîneur le 16 avril 2010. Un discours qui ressemble à un copier/coller en comparaison avec ses élocutions prononcées ces dernières semaines au Paris Saint-Germain.

Image

Fin avril, c’est Jean-Louis Triaud qui évoque la situation noire de son club après une nouvelle défaite sur la pelouse de Valenciennes (2-0) : « On était en pleine déprime, là nous sommes en pleine dépression. Tout le monde essaie de motiver les joueurs, de les mettre en confiance. Et je vois que cela ne donne rien. Il faut être réaliste, cela ne marche pas. C’est la première fois que je connais ça… » semble-t-il, impuissant. Même son de cloche après le match pour le manager bordelais : « On n’a plus les forces techniques, mentales et physiques pour mettre en danger l’adversaire. On a de bonnes intentions en début de match mais dès que le match commence, on est poussif. Dès que l’adversaire marque, il est difficile pour nous de revenir. On a été presque dans l’incapacité de marquer. Même si on ne veut pas l’admettre, depuis l’élimination en Ligue des Champions, la pile est vide… ».

« Dans ces périodes-là, le problème est souvent plus dans la tête que dans les jambes. Depuis un an, je réfléchis à introduire un préparateur mental dans le staff médical, afin d’effectuer un travail beaucoup plus individuel que collectif. C’est une aide, comme dans d’autres sports, mais pas une obligation pour eux » consent Laurent Blanc quelques jours plus tard dans les colonnes de L’Equipe. Visiblement trop tard alors qu’il ne reste qu’un mois de compétition.

Le mois de mai, tout bonnement anecdotique après le mal subi, n’offrira même pas une place qualificative en Europa League pour Bordeaux qui terminera à la 6ème position en Ligue 1. Quel a pu être le grain de sable qui a fait enrayer la machine à ce point-là ? Avant la finale de la Coupe de la Ligue, les premières rumeurs d’un départ de Laurent Blanc à la tête de l’équipe de France sont évoquées, sans que l’intéressé ne commente positivement ou négativement l’information. Cette indécision joue forcément dans les têtes de l’effectif des Girondins. C’est la principale raison évoquée pour expliquer ce fiasco.

D’autre part, les médias rapportent une cassure entre le vestiaire et le staff technique. « Il y a une cassure complète. Depuis longtemps on dit que la mauvaise gestion du cas Blanc a tout foutu en l’air, je pense que c’est vrai. Je pense qu’à la longue les joueurs commencent à en tenir rigueur à Blanc concernant son attitude, de ne pas s’être prononcé, en gros de les avoir abandonnés en chemin » évoque Daniel Riolo dans l’After Foot à la fin du mois d’avril 2010. Même pensée pour certains autres spécialistes qui évoquent un problème dans le vestiaire depuis l’élimination en Ligue des Champions. Laurent Blanc et le staff technique des Girondins n’ont pas été capables de redresser un groupe abattu par les défaites successives. Le mental vulnérable de certains joueurs qui se ménageaient inconsciemment pour la Coupe du Monde ou se préparaient à quitter le club en fin de saison se sont ajoutés à cette fin de saison catastrophique. A la fin de l’exercice, Laurent Blanc quitte le navire suivi de près par Marouane Chamakh (Arsenal) et Yohan Gourcuff (Lyon), deux hommes-clés.

Image

Une nouvelle page s’ouvre pour Laurent Blanc qui se retrouve à la tête de l’équipe de France après le fiasco de la Coupe du Monde. Après des débuts délicats, dont une défaite au Stade de France face à la Biélorussie (0-1), le nouveau sélectionneur évoque début octobre dans les colonnes du JDD le souhait d’engager… un préparateur mental. « Nous sommes les premiers préparateurs mentaux. Ce n’est pas le cœur de notre métier, mais ça le devient de plus en plus. Je cherche d’ailleurs un préparateur mental pour l’équipe de France. Je n’ai pas encore choisi mais ça m’occupe beaucoup ». Pour le rassemblement qui suit, un profileur est déniché pour parler individuellement avec les Bleus sélectionnés.

Pour Jean-Cyrille Lecoq, psychologue du sport, la venue d’un préparateur mental fonctionne quand les entraîneurs ne sont pas si proches des joueurs : « Dans certaines équipes, le préparateur mental n’est pas nécessaire. Guy Roux à Auxerre a toujours été très proche de ses joueurs. Il les aidait mentalement. Mais pour l’équipe de France, c’est indispensable. Les Bleus doivent retrouver des valeurs collectives, c’est primordial. Laurent Blanc a raison de suivre cette démarche. C’est aussi une rupture avec le style Domenech et la formation à la française. En s’attachant les services d’un profileur, Laurent Blanc va éviter de refaire les mêmes erreurs que son prédécesseur » relaye-t-il sur le site d’Europe 1 proclamant que cette démarche sera utile pour la France.

Une méthode qui porte visiblement ses fruits. Les Bleus enchaînent 23 matches consécutifs sans la moindre défaite, Laurent Blanc reçoit des louanges de toutes parts. L’équipe de France se qualifie pour l’Euro et se présente en Pologne et en Ukraine avec un statut d’outsider devenu invincible. En 2012, les Bleus s’imposent en Allemagne lors du rassemblement de février ce qui donne des grands motifs d’espoir, au même titre que les trois victoires pré-Euro face à l’Islande (3-2), la Serbie (2-0) et l’Estonie (3-2).

Au championnat d’Europe, un match nul contre l’Angleterre (1-1) puis une victoire contre l’Ukraine (2-0) qualifient la France pour les huitièmes de finale. La troisième rencontre est anecdotique mais va faire plus de mal que prévu aux tricolores. La Suède vient battre une équipe qui n’avait plus perdu depuis près de deux ans (2-0). Signe du destin, Zlatan Ibrahimovic est le premier bourreau d’Hugo Lloris avant que Larsson conclut la mise. Quelques jours plus tard, l’équipe de France ne s’est toujours pas remise de cette défaite et sera éliminée par l’Espagne (2-0) en quart de finale de l’Euro 2012. Une défaite « sans véritablement combattre » d’une équipe de France « sans âme », tacle Le Parisien.

Même si le sélectionneur ne l’évoque pas publiquement, le relâchement de ses joueurs après une telle série d’invincibilité est avant tout psychologique alors que l’équipe se retrouvait galvanisée par la recherche de victoire à chaque match. Quand tout s’est subitement arrêté contre la Suède, inconsciemment, la difficulté était de remonter la pente pour recréer une série aussi longue que celle effectuée. Avec du recul, et surtout face à un adversaire comme l’Espagne, la nouvelle défaite était pratiquement obligatoire. Laurent Blanc et le staff technique n’ont pas su remettre dans le droit chemin cette équipe jeune à l’esprit friable. Ces deux défaites résument la fragilité de l’équipe quand elle n’est plus maître de son destin, quand elle devient plus fragile, quand elle n’a pas su conserver une série d’invincibilité qui lui tenait à coeur. A la fin de son contrat en juin 2012, Laurent Blanc ne continue pas l’aventure de sélectionneur et laisse sa place à Didier Deschamps.

Image

Aujourd’hui au Paris Saint-Germain, Laurent Blanc a failli connaître la même sortie de route l’année dernière. Courant avril, à la suite de l’élimination à Chelsea en quart de finale de la Ligue des Champions, l’équipe du PSG se fait surprendre à Gerland (1-0). Après la rencontre, l’entraîneur parisien a évoqué un problème dans les têtes : « On n’a pas encore digéré l’élimination face à Chelsea. Il y avait pourtant la place de l’emporter ce soir, notamment en seconde période. On a eu du mal dans la finition. L’équipe n’est pas émoussée physiquement, le problème ce soir était surtout dans les têtes ». Une fois de plus, le manager du PSG avoue qu’il n’a pas su relever la tête de son équipe pour rebondir après un échec. Néanmoins, ce mal sera estompé le week-end suivant avec la victoire face à Lyon en finale de Coupe de la Ligue avant de réaliser une fin de saison plus que convenable.

Cette année, bis repetita. Alors dernière équipe européenne invaincue depuis le début de saison, Paris se déplace à Barcelone début décembre en Ligue des Champions. Malgré une bonne première heure de jeu, les « Rouge et Bleu » s’inclinent finalement au Camp Nou (3-1). Est-ce que Laurent Blanc a-t-il enfin réussi à remobiliser ses troupes pour remporter le match suivant ? La réponse est négative, Paris chute à Guingamp (1-0), 16ème du classement. La suite est poussive jusqu’à cette nouvelle défaite à Bastia (4-2), le 10 janvier, après avoir mené 2-0.

Dans sa communication, Laurent Blanc assume le même style calqué sur sa période bordelaise. A défaut d’instaurer l’alerte rouge, le coach du PSG continue de faire face aux médias en évoquant « des problèmes mentaux plutôt que tactiques » et qui sont « plus difficiles à résoudre ». L’histoire semble se répéter une troisième fois pour ce manager qui a échoué à la fin de ses deux précédentes aventures. Même si la formule « jamais deux sans trois » est plus que jamais d’actualité, l’entraîneur parisien peut montrer à tous ses détracteurs qu’il a enfin trouvé une parade en créant un électrochoc positif envers ses troupes. L’objectif est d’éviter un marasme ambiant jusqu’à la fin de saison, si le « Président » est maintenu jusque-là. Utopiste pour certains, réaliste pour d’autres. Après tout, Laurent Blanc sait ce qu’il lui reste à faire : Vaincre les problèmes… mentaux.
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 14 Jan 2015, 00:21

Blanc : « Je n’étais pas très inquiet avant le match »

Le Paris Saint-Germain a su réagir après sa gifle reçue samedi à Bastia. En conférence de presse après la victoire obtenue à Saint-Etienne en quart de finale de Coupe de la Ligue, Laurent Blanc a noté la réaction de son groupe.

« Il fallait des qualités pour s’imposer à Saint-Etienne. Nous avons été bons dans le jeu malgré tous les discours et les analyses entendues après notre défaite à Bastia. Nous avons analysé la deuxième période désastreuse à Bastia. Mes joueurs savent prendre conscience. Selon les journalistes, c’était impossible de voir le PSG s’imposer à Saint-Etienne, surtout en ne prenant aucun but… J’ai vu beaucoup de choses positives ce soir. Je ne suis pas plus rassuré qu’avant le match car je n’étais pas très inquiet. Le principal, surtout en coupe, c’est d’être efficace. »
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar PatPSGlevrai » 14 Jan 2015, 01:10

On est encore loin de là Laurent....loin de là.........
Mais espérons que l'équipe s'améliore...On va faire comme Monaco, s'il n'y a pas le plan de jeu employé, ayez une grosse défense...
Qui c'est qui ?? qui c'est quoi ??
Celui qui cherche le qui c'est celui qui l'aura
Avatar de l’utilisateur
PatPSGlevrai
Parisien Aventurier
 
Message(s) : 807
Inscription : 23 Mai 2014, 19:23
Localisation : Caché chez vous

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 14 Jan 2015, 18:07

PatPSGlevrai a écrit:On est encore loin de là Laurent....loin de là.........
Mais espérons que l'équipe s'améliore...On va faire comme Monaco, s'il n'y a pas le plan de jeu employé, ayez une grosse défense...


+1 +1 +1 +1
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar PatPSGlevrai » 17 Jan 2015, 15:12

Blanc veut recruter

Interrogé en conférence de presse sur le mercato hivernal, Laurent Blanc a réitéré son désir de se renforcer. L'entraîneur a toutefois rappelé les exigences du fair-play financier , qui contraint le club parisien à vendre avant d'acheter. Les noms de Sissoko, Lamela, Eriksen, De Bruyne, Khedira ou encore Ntep sont régulièrement évoqués comme des cibles au PSG.

==> Laurent Blanc : "S'il y a des mouvements, il y en aura peu, mais on souhaite en avoir. Ça dépendra des départs"
Qui c'est qui ?? qui c'est quoi ??
Celui qui cherche le qui c'est celui qui l'aura
Avatar de l’utilisateur
PatPSGlevrai
Parisien Aventurier
 
Message(s) : 807
Inscription : 23 Mai 2014, 19:23
Localisation : Caché chez vous

Re: [Entraineur] Laurent Blanc

Messagepar Infuz » 17 Jan 2015, 17:01

Laurent Blanc souhaite des mouvements lors du mercato

Laurent Blanc était face à la presse au centre d’entraînement Ooredoo à la veille de la réception de l’Evian-Thonon-Gaillard. Extraits choisis

PSG/ETG

Il y a Chantome qui est un peu court. Mais on fait un travail intéressant qui commence à se voir. On voit des joueurs concernés. Avoir passé le tour de CDL, on a retrouvé du moral avant le match face à Thonon, un match que l’on doit gagner. Lors de la victoire de Saint-Etienne, il y a eu du mieux. Il faut que l’on ait le ballon plus que l’adversaire et le récupérer rapidement. Il faut une implication collective. Gardons, cette façon de jouer, il y a du mieux dans le jeu. C‘est par le jeu que le PSG retrouvera son rang, et par les efforts sur le terrain. Des joueurs vexés ? La réponse est dans les actes, sur le terrain. Il y a beaucoup de questions qui sont posées sur le staff, les dirigeants, les joueurs, il faut mettre d’accord tout le monde sur le terrain. Il y a quelques explications pour expliquer nos faiblesses. Mais je pense vraiment que l’on peut retrouver notre niveau de la saison dernière. On a des joueurs forts, les choses peuvent aller très vite dans un sens comme dans l’autre, soyons optimistes. J’attends confirmation demain. Il y a eu des discours, une première réponse à Saint-Etienne, mais il faut confirmation, ce n’est pas si facile.

Le PSG ne fait plus peur ?

On n’est pas là pour faire peur, mais pour jouer au football. J’entends dire que chacun peut battre le PSG, je pense que le PSG peut battre n’importe qui. C’est par le jeu que l’on se fera craindre, ou plutôt respecter par l’adversaire. A nous de les acculer devant leur but, de montrer que l’on est supérieur. Avec humilité et respect. (…) Moi démoralisé ? Pas du tout. C’est peut-être mon visage. Cela va vous surprendre mais je suis de nature optimiste. Je suis fier d’entraîner le PSG, j’aime être là où je suis. Je sais qu’il faut des résultats.

Les favoris ?

Cela concerne les médias. On verra à la fin. L’OL, l’OM et l’ASSE sont des adversaires comme Monaco ou Lille il y a un an. Il y a beaucoup de journées encore. On a un calendrier difficile mais mon vœu c’est que les joueurs soient en bonne santé physique. On pourra faire une belle demi-saison.

Ibrahimovic

Il a eu une première partie de saison compliquée comme l’équipe, mais il a été blessé 7/8 semaines. Je pense que nous n’avons pas été épargnés par les blessures devant et derrière, avec Thiago Silva. Ce sont deux leaders. Aujourd’hui, ils sont biens. Et a détermination revient. Tes leaders font monter le niveau de l’équipe.

Cavani/Lavezzi

Cavani et Lavezzi sont à disposition. Vous verrez s’ils sont dans le groupe (…) Rien n’est oublié. Après il y a un collectif, des enjeux. On a fait ce qu’il fallait faire, on ne va pas rester sur une position. Maintenant, ils doivent assumer leur bêtise. Ils ont conscience d’en avoir fait une, c’est déjà bien. Il y a une une grande demi-saison à faire, ils vont devoir faire leurs preuves. Je compte sur eux.

Un mois avant Chelsea, un esprit commando ?

Il faut avoir un esprit commando toute l’année. Dès que l’on fait une contre-performance, c’est le buzz. Au PSG, il faut gagner tous les matches, tous les trophées. Pour le faire, il faut des joueurs en bonne santé physique et mentale, ça progresse.

Mercato

S’il y a des mouvements, il y en aura peu, mais on souhaite en avoir. Ça dépendra des départs. Les Italiens donnent des noms de joueurs à acheter au PSG (rires), mais quand il faut avoir l’argent pour payer, c’est autre chose…
Image
Avatar de l’utilisateur
Infuz
Parisien Légendaire
 
Message(s) : 21305
Inscription : 11 Mars 2011, 00:41

PrécédentSuivant

Retour vers Les joueurs, Le staff


  • Publicité
cron